Suspension du cacao

Pourquoi la Côte d’Ivoire et le Ghana ont-ils suspendu les ventes de cacao ?

28 juin 2019

Fourrages à base de chocolat, cacao et noisettes
les-traces-du-cacao

  • Pour mieux rémunérer les agriculteurs, la Côte d’Ivoire et le Ghana qui sont les deux premiers producteurs mondiaux, ont annoncé, mercredi 12 juin, qu’ils ne vendraient plus leur cacao au-delà de 2 600 dollars la tonne (2 300 euros/t). 
  • Sur les 100 milliards de dollars que représente le marché mondial du chocolat, seuls 6 milliards reviennent aux agriculteurs. Une situation « déraisonnable », avait fustigé, mardi, le vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia : « C’est pour cela que nos gouvernements se sont mis d’accord, afin d’offrir aux agriculteurs une juste part de la richesse produite par l’industrie. Un juste prix des fèves de cacao serait une grande aide pour appuyer les investissements du gouvernement dans les infrastructures rurales, et pour améliorer les conditions de vie. » Et mieux encore, la Côte d’Ivoire et le Ghana ont suspendu la vente des récoltes de 2020/2021 jusqu’à nouvel ordre pour préparer la mise en place de ce prix minimum ». 
  • Celui-ci a été approuvé, sur le principe, par les participants – producteurs et négociants. 
  • Une prochaine réunion doit avoir lieu le 3 juillet à Abidjan pour discuter de la mise en place de cette mesure.

“All you need is love. But a little chocolate now and then doesn't hurt.” ― Charles M. Schulz